Le rose

Couleur douce et apaisante, le rose nous invite à prendre soin de nous. Prendre soin des autres c’est bien, mais prendre soin de soi, c’est indispensable! Il est temps de se reposer, de prendre soin de notre corps et surtout de l’écouter.

Il ne s’agit pas de ne rien faire, mais plutôt de se chouchouter : se reposer, surveiller son alimentation, faire une thalassothérapie, prendre le temps de profiter d’un bain chaud… Le rose nous suggère d’être bienveillant envers notre corps et envers nous même.

Comme toujours, il faut trouver le juste milieu, l’équilibre. A force de lutter et de ne pas s’écouter, nous sommes épuisés! Cette couleur nous met en garde : si nous ne prenons pas soin de notre corps, nous aggraverons notre état de santé physique (fatigue, maladie, burn-out…).

Le vert

Couleur de l’équilibre, du partage et de l’amour, le vert nous invite à ouvrir notre cœur. Le vert évoque également l’harmonie, l’équilibre et la neutralité. Cette couleur correspond au 4e chakra, le chakra du cœur, également appelé « anahata ».

Le vert exprime un besoin d’ouverture, pour entrer en relation avec les autres, pour être entouré et créer de la complicité. C’est la couleur de la fraternité et de l’entraide.

Le vert représente la famille, les amis et tous les êtres que l’on aime. La couleur verte exprime des sentiments sincères et véritables. Elle nous invite à donner et recevoir, pour créer un échange, un partage.

Comme toujours, attention à ne pas tomber dans l’excès! Il faut rester vigilant et ne pas étouffer l’autre par amour, ne pas attendre de recevoir autant que l’on donne.

L’environnement idéal

Notre environnement conditionne notre vie.

Nous sommes tous à la recherche d’un petit nid douillet. Une belle maison, un petit appartement cosy, dans un quartier sympa, à la campagne au calme ou dans le centre ville à proximité des commerces et des loisirs. Mais nous oublions parfois de faire attention à son environnement! Et pourtant, l’environnement conditionne notre vie.

Evidemment, on ne bénéficie pas de la même énergie si l’on habite à côté d’un cimetière, d’une gare, coincé entre deux immeubles, ou à proximité d’une banque, d’un quartier chic ou encore au beau milieu de la verdure!

Dans une analyse Feng Shui, l’environnement compte pour 70%. S’il est idéal, le travail à effectuer au sein de la maison sera facilité.

De nombreux éléments environnementaux peuvent influencer notre vie, tant d’un point de vue pratique qu’énergétique. Lorsque vous choisissez votre logement, observez la végétation, les animaux, les cours d’eau, les routes, les maisons et immeubles alentours, les commerces…

 

En Feng Shui, l’observation de la nature et de l’environnement est très importante. La protection et la sécurité sont primordiales, on parle souvent d’animaux symboliques.

Voici la description d’une configuration idéale :

  • A l’arrière de la maison, il est nécessaire d’avoir une forme plus haute que la maison (montagne, colline, immeuble…), c’est ce que l’on appelle la Tortue. Elle symbolise la stabilité, la santé et la protection.
  • Le Dragon qui représente l’aspect masculin (Yang), l’autorité et la prospérité doit se trouver à droite de la maison. Il s’agit d’une forme un peu plus grande que la maison mais moins imposante que la Tortue.
  • Sur la gauche, il y a le Tigre qui symbolise l’aspect féminin (Yin) et la communication. Il doit être un peu plus petit que la maison.
  • Le Phénix évoque les perspectives d’avenir et la reconnaissance, il se situe à l’avant de la maison (il offre une vue dégagée), idéalement en contrebas, il a un relief très léger.

Le meilleur exemple que l’on puisse donner pour parler des animaux symboliques et d’un environnement optimal, c’est la ville de Hong-Kong. Tous les animaux sont représentés autour de cette ville : les imposantes montagnes à l’arrière, qui se prolongent de chaque côté de la ville, et une belle perspective sur l’eau de la baie. C’est ce que l’on appelle en Feng Shui le « nid du dragon ».

 

Lorsque vous aurez trouvé les animaux symboliques, il faudra ensuite faire attention aux notions de Yin et de Yang. Un environnement trop Yang, c’est à dire trop bruyant, trop actif (autoroute, boulevard très passant, aéroport, gare…) est à éviter car à long terme, il finit par être épuisant. A l’inverse, un environnement trop Yin (cimetière, hôpitaux…) n’est pas bon non plus, car il peut engendrer dépression, angoisse et solitude. Comme toujours en Feng Shui, tout est une question de dosage!

 

Pour bien choisir son environnement, il faut également faire attention au « qi ». Le qi c’est l’énergie, c’est lui qui nourrit tous les espaces, c’est la force vitale de l’univers qui circule tout autour de nous.

Le qi bouge selon les formes présentent dans l’espace, on peut le symboliser par une rivière, un écoulement d’eau.  Les routes, les formes, les cours d’eau, l’architecture…ont une influence sur la qualité du qi. Il ne doit pas stagner, mais il ne doit pas non plus être trop rapide. Il doit être dynamique, fluide et paisible. Le manque ou l’excès de qi peut à long terme être nuisible. Voici quelques conseils pour bénéficier d’un qi positif :

  • Évitez de choisir un environnement entouré de formes agressives et pointues.
  • N’habitez pas au fond d’une impasse, où le qi ne peut pas circuler librement.
  • Ne choisissez pas une habitation qui se situe à l’extérieur d’un virage, sous peine d’être dérangé par un qi trop agressif. Préférez plutôt l’intérieur du virage.
  • Les habitations en angle de rue sont également à éviter car elles ne bénéficient pas une protection optimale

 

J’espère que cet article vous aura éclairé sur la compréhension de l’environnement. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin de quelques précisions, notez-les dans les commentaires, je me ferai un plaisir d’y répondre 😉 !